Communiqué de Monseigneur Madec et Monseigneur Poulain

11 octobre 2004

Monseigneur Madec et Monseigneur Poulain, chargés de veiller sur la croissance des communautés des frères et des soeurs de Saint-Jean, réagissent. Face aux accusations lancées par l’AVREF (Association Vie religieuse et Famille), ils se portent garants de ce que vivent ces communautés et récusent à leur propos toute qualification de secte et de dérives sectaires. Il faut rappeler que ces communautés sont au service de plus de 20 diocèses en France, dans certains cas depuis plus de 20 ans.

Chargés dans l’église catholique d’accompagner les frères et les soeurs de la Communauté Saint-Jean, nous sommes témoins de la vitalité de cette Communauté et de la fécondité de la consécration de ses membres au service de l’évangile.

Dans leurs nombreux prieurés, en France comme à l’étranger, ils servent les diocèses et répondent aux demandes qui leur sont faites par les évêques ; ils en reçoivent des missions variées : témoignage de leur vie de prière, accueil, enseignement, aumôneries, paroisses, sanctuaires …

Leurs communautés vivent selon les règles établies par l’église et ne peuvent d’aucune façon être accusées d’être des sectes. Nous ne pouvons admettre qu’on fasse peser sur elles un tel soupçon et qu’on ternisse ainsi l’image de jeunes religieuses et religieux qui, avec leurs richesses et leurs fragilités, donnent généreusement leur vie pour l’amour du Christ et des hommes.

Monseigneur Joseph Madec
Assistant religieux des frères de Saint-Jean

Monseigneur Gaston Poulain
Assistant religieux des soeurs contemplatives de Saint-Jean

 
[Fermer]